Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 09:22

Chers collègues,

 

La projection du troisième film aura lieu :

                                             Jeudi 7 avril à 9 h 45  au Cinéma Opéra.

   Les élèves devront donc quitter le lycée vers 9h 10. Le film dure 1h 35.

   Nous sortirons du cinéma vers 11h 20. Retour au lycée au plus tard à 12h.

  Deux accompagnateurs sont bienvenus : me le dire !

   Je vous serais reconnaissant de me signaler tout problème lié au déroulement de l’opération. Je vous rappelle que les horaires sont négociés avec l’exploitant de la salle et sont tributaires du calendrier de circulation des copies dans l’académie.

Cordialement,

      D. Philippe, professeur de Lettres

 

Film du troisième trimestre :

cronenberg la mouche

    Sorti début 1987 (terminé en 1986), le film du réalisateur canadien David Cronenberg s'inspire de la nouvelle La Mouche, publiée  en 1957 en anglais. Son auteur, George Langelaan, né en 1908 de mère française et de père anglais d'origine néerlandaise, a suivi des études en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Il a été agent secret de la Couronne britannique pendant la Seconde guerre mondiale, ce qui lui a inspiré de nombreux récits d'espionnage publiés dans le magazine Pilote entre 1960 et 1963, puis dans la collection "Agent secret", qu'il dirige aux éditions Robert Laffont de 1964 à 1966. Mort en 1972, il serait oublié sans cette nouvelle et quelques autres, devenues des classiques de la science-fiction. Au moment de sa sortie, La Mouche avait été élue "nouvelle la plus terrifiante du XXe siècle".

  En 1958, le réalisateur Kurt Neumann s'était déjà inspiré de la nouvelle pour La Mouche noire. Un article de Fluctuat.net compare les deux adaptations : à lire ici.

  La nouvelle de George Langelaan est, quant à élle, disponible dans la collection Étonnants classiques de GF Flammarion. Elle est publiée avec une autre très bonne nouvelle du même auteur, Temps mort, dédiée " À la mémoire des futures victimes de la relativité".langelaan la mouche

   David Cronenberg a profondément remanié la nouvelle originale, qu'il a ensuite adapté pour l'opéra en 2008 (création mondiale le 2 juillet au Théâtre du Châtelet à Paris). Elle est dédiée " À Monsieur Jean Rostand qui, un jour, me parla longuement de mutations". Pour mesurer la distance entre la nouvelle et le film, je vous propose le début du récit de Langelaan :

 

   J'ai toujours eu horreur des sonneries. Même le jour, au bureau, je réponds toujours au téléphone avec un certain malaise. Mais la nuit, surtout lorsqu'elle me surprend en plein sommeil, la sonnerie du téléphone déclenche en moi une véritable panique animale que je dois maîtriser avant de pouvoir coordonner suffisamment mes mouvements pour allumer, me lever et aller décrocher l'appareil. C'est alors un nouvel effort pour moi que d'annoncer d'une voix calme : « Arthur Browning à l'appareil » ; mais je ne retrouve mon état normal que quand j'ai reconnu la voix à l'autre bout du fil, et je ne suis véritablement tranquillisé que quand je sais enfin de quoi il s'agit.

   Ce fut cependant avec beaucoup de calme que je demandai à ma belle-sœur comment et pourquoi elle avait tué mon frère lorsqu'elle m'appela à deux heures du matin pour m'annoncer cette nouvelle et me demander de bien vouloir prévenir la police.

   « Je ne peux pas vous expliquer tout cela au téléphone, Arthur. Prévenez la police et puis venez.

   - Je ferais peut-être mieux de vous voir avant.

   - Non, je crois qu'il vaut mieux d'abord prévenir la police. Autrement, ils vont se faire des idées et vous poser des tas de questions... Ils vont avoir assez de mal à croire que j'ai fait cela toute seule. Au fait, il faudrait leur dire que le corps de Bob se trouve à l'usine. Ils voudront peut-être y aller avant de venir me chercher.

   - Vous dites que Bob est à l'usine ?

   - Oui, sous le marteau-pilon.

   - Vous avez dit le...marteau-pilon ?

   - Oui, mais ne me posez pas tant de questions. Venez, venez vite avant que mes nerfs ne lâchent. J'ai peur, Arthur ; comprenez, j'ai peur ! »

  Et ce ne fut que quand elle eut raccroché qu'à mon tour j'eus peur. J'avais écouté et répondu comme s'il s'était agi d'une simple affaire de bureau, et je commençais seulement à comprendre, à réaliser ce que j'avais entendu.

 

                                                                       -----------------------------

Bonne lecture, bon film ! D'autres classes, notamment de BTS, assisteront à d'autres séances : à voir avec les collègues concernés pour les horaires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Vie Culturelle au Lycée Arago
  • : Toutes les informations sur la vie culturelle au Lycée Arago, Reims. Théâtre, cinéma, sorties, activités culturelles, créations...
  • Contact
  • Profil

    • Aramis
    • Référent Culture du Lycée Arago, Reims
    • Référent Culture du Lycée Arago, Reims

    Mode d'emploi

        Destiné aux parents, à toute la communauté éducative, à tous ceux qui souhaitent mieux connaître le lycée, ce blog se veut d'abord informatif, simple d'utilisation.

       Les derniers articles sont en premier. Si vous cherchez une activité particulière, regardez le module "Catégories", ci-dessous : cliquez sur celle qui vous intéresse et vous aurez tous les articles de la catégorie. Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou utiliser le formulaire de contact. Bonne visite !

    Recherche

  • Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -