Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 21:33

   Elle se tient jusqu'au 30 septembre. Il est donc encore temps de découvrir cet architecte si important pour la restauration et la reconstruction  de la cathédrale de Reims. Et c'est l'occasion de vous présenter le travail de quatre élèves des secondes B et D du lycée - sous la direction de Madame Lagauche, professeur d'histoire-géographie - qui ont réalisé à la fin de l'année scolaire passée un article de présentation de cet homme méconnu. Voici leur article :

HENRI DENEUX

au chevet de la cathédrale de Reims.

Mort et enterré à Reims en 1969 dans l'indifférence quasi générale, Henri Deneux sort enfin de l'oubli : une exposition au Palais du Tau, un square à son nom au chevet de la cathédrale, des articles dans la presse locale.

 

 

 

Nous avons voulu en savoir plus sur cet architecte des Monuments Historiques qui a consacré  presque toute sa vie à notre cathédrale. Pour cela, nous avons interviewé Yann Harlaut qui a rédigé une thèse sur la reconstruction de la cathédrale de Reims, laquelle mériterait assurément d'être publiée.

Yann Harlaut, pourquoi avoir choisi la cathédrale comme sujet de thèse ?

" Habitant dans les environs de Reims, je connaissais bien la cathédrale, je passais souvent devant en me rendant à la bibliothèque Carnégie pour mes études et je pensais, comme beaucoup, que les destructions sur la cathédrale étaient dues à la pollution et à la corrosion des pierres. Puis, j'ai appris que ces dégâts étaient liés à la première guerre mondiale. Je me suis alors décidé à approfondir cette question à la fin de mes études."

L’œuvre d’Henri Deneux

Pour la reconstruction, Henri Deneux dispose de fonds publics et privés, notamment ceux de la fondation Rockfeller. Mais il manque d’ouvriers et se heurte à des problèmes d’approvisionnement en matériaux. Pourtant, pendant 20 ans, de 1918 à 1938, il va poursuivre inlassablement son travail. Il imagine un nouveau type de charpente en béton pour remplacer celle qui a brulé dans l’incendie de 1914.

Yann  Harlaut, quelles étaient les motivations de JD Rockfeller ?

Rockfeller, héritier d’une fortune colossale, gère une fondation qui œuvre surtout dans l’humanitaire. Mais il a fait des études d’histoire de l’art et s’intéresse donc aux monuments historiques. Après la guerre, il fait une donation groupée pour ce qui lui semble être les plus importants monuments français : le château de Versailles, le château de Fontainebleau et la cathédrale de Reims, la cathédrale des sacres pour qu’elle redevienne « une gloire nationale ». Il voudra d’ailleurs que soient replacées sur le faîtage les fleurs de lys, symboles de la royauté.

 

Un architecte oublié ?

Yann Harlaut, nous n’avons pas trouvé beaucoup d’informations sur Henri Deneux dans les ouvrages que nous avons consultés, pourquoi ?

On ne peut pas dire qu’Henri Deneux, le sixième architecte de la cathédrale, a été oublié. Un architecte en chef des Monuments Historiques doit s’effacer face à l’œuvre, il ne crée rien. De plus, il doit résider à Paris et les rémois, malgré son travail, le connaissaient peu. En plus, c’était une personne assez taciturne et un très mauvais communicant. Enfin, il termine son travail en 1938, nous sommes à la veille de la Seconde guerre mondiale. Une mémoire en chasse une autre…

YH, nous avons pu voir de nombreuses photos signées Henri Deneux, comment travaillait-il ?

La plupart des photos n’ont pas été faites par Henri Deneux lui-même mais par sa femme. Avant de restaurer un monument, il faut le photographier car au cas où la restauration ne serait pas conforme, on peut ainsi « revenir en arrière ». Il existe plus de 20000 photos de la cathédrale, plus de 2000 en ligne et aussi 3 ou 4 films des actualités militaires. On possède aussi plus de 22 cartons d’archives. Tout ceci constitue un fond inestimable pour les historiens

YH, Max Sainsaulieu a lui aussi participé au sauvetage de la cathédrale, pourquoi ne lui rend-on pas hommage ?

C’est le rôle de l’historien de remettre en lumière les hommes qui ont participé à la sauvegarde d’un monument. L’architecte Max Sainsaulieu et le sculpteur Huard ont rassemblé de nombreux morceaux des sculptures sous les bombes. Ils ont risqué leurs vies. Serions-nous prêts à en faire autant ?

Aujourd’hui, on a redécouvert Henri Deneux. Il faudrait aussi rendre hommage à deux autres oubliés de la mémoire collective : l’architecte Max Sainsaulieu, le gardien de la cathédrale sous les bombes et le sculpteur Huard (dont on ne connait même pas le prénom).

 

 

Héloïse BOURBON, Lauriane DUROY, Ophélie JOLLY, Amélie TAQUIN

 

   À noter que les auteurs de l'article ont obtenu le troisième prix dans la catégorie Lycée du concours École-médias 2011, qui avait pour thème "le devoir de mémoire". Leurs récompenses leur ont été remises officiellement au Rectorat en présence des journalistes de la presse, radio et télévision, avec une centaine de lauréats dans les différentes catégories. Chacun des primés a recu un bon d'achat de 50 euros.

N.B. Il est possible que l'exposition soit maintenant présentée sous la charpente de la cathédrale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la Vie Culturelle au Lycée Arago
  • : Toutes les informations sur la vie culturelle au Lycée Arago, Reims. Théâtre, cinéma, sorties, activités culturelles, créations...
  • Contact
  • Profil

    • Aramis
    • Référent Culture du Lycée Arago, Reims
    • Référent Culture du Lycée Arago, Reims

    Mode d'emploi

        Destiné aux parents, à toute la communauté éducative, à tous ceux qui souhaitent mieux connaître le lycée, ce blog se veut d'abord informatif, simple d'utilisation.

       Les derniers articles sont en premier. Si vous cherchez une activité particulière, regardez le module "Catégories", ci-dessous : cliquez sur celle qui vous intéresse et vous aurez tous les articles de la catégorie. Vous pouvez aussi laisser un commentaire ou utiliser le formulaire de contact. Bonne visite !

    Recherche

  • Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -